/






 

 | 
 

 Projet De Franais

         
MAHDi 96


avatar

:
: 241
: 5712
: 2
: : 06/10/2010
Algeria - B.B.A

: Projet De Franais    18 2010 - 18:23


S'il Vous Plait
Je vous demande de rechercher de quelques informations sur les inondations
Pouvez vous m'aid?? S'il vous plait
J'ai trouv ces images














***********************************


MAHDi 96 25 2010 - 18:35 2
    
soumeya83




:
: 8
: 5275
: 2
: : 02/10/2010

: : Projet De Franais    22 2010 - 8:16

mahdi slv change ton avatar
    
chahnou




:
: 39
: 5252
: 7
: : 19/11/2010

: : Projet De Franais    24 2010 - 18:55

CES IMAGES SONT PARFAITES
    
saidadnan09




:
: 24
: 5285
: 2
: : 09/10/2010

: : Projet De Franais    28 2010 - 23:02

salut MAHDI 96 chercher dans fr.wikipedia.org
merci
    
saidadnan09




:
: 24
: 5285
: 2
: : 09/10/2010

: : Projet De Franais    30 2010 - 20:09

Inondation

Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (avril 2009).
Si vous connaissez le thme trait, merci d'indiquer les passages sourcer avec {{Rfrence souhaite}} ou, mieux, incluez les rfrences utiles en les liant aux notes de bas de page. (Modifier l'article)
Inondation Hati.
Lutter contre les inondations, mais aussi contre les constructions en zones inondables...
Conserver une zone d'expansion de crue suffisante diminuerait considrablement les dgts des crues.

Une inondation est un dbordement d'un cours d'eau, le plus souvent en crue, qui submerge les terrains voisins. Le terme est souvent tendu aux dbordements d'ouvrages artificiels tels que retenues ou rseaux d'assainissement. Des inondations peuvent aussi se produire en amont des cours d'eau, suite la gnration de quantits importantes de ruissellement au niveau de terres cultives par exemple. Ce ruissellement donne alors lieu une inondation boueuse.

Selon l'Institut international de l'eau de Stockholm (SIWI), pour la priode 1996-2005, environ 80 % des catastrophes naturelles taient d'origine mtorologique ou hydraulique, et les inondations auraient lors de cette dcennie affect en moyenne 66 millions de personnes par an entre 1973 et 1997. Ce sont les catastrophes naturelles qui produisent le plus de dgts.
Sommaire
[masquer]

* 1 Causes
* 2 Typologies
* 3 Stratgies de lutte
* 4 Consquences
* 5 Moyens de lutte
* 6 Grandes crues
* 7 Voir aussi
* 8 Rfrences
* 9 Liens externes

Causes [modifier]

Elles peuvent avoir de nombreuses causes cumulables :

* causes naturelles, lies aux alas climatiques et phnomnes mtorologiques attendus (la mousson en Inde par exemple) ou un vnement naturel (glissement de terrain) qui empche l'coulement habituel de l'eau ;
* causes anthropiques directes : le drainage, l'irrigation, l'impermabilisation et la dgradation des sols, certaines pratiques agricoles intensives peuvent acclrer le ruissellement de l'eau et en limiter l'infiltration ;

3 derniers barrages sur la Seine, cotes du 1er au 27 mars 2001.
Barrage d'Amfreville, cotes de mars avril 2001.

* causes humaines directes : tablissements d'cluses, de barrages permettant certes la navigation et le transport fluvial, mais diminuant la pente naturelle du cours d'eau, absence de gestion et de coordination des barrages l'approche des crues, et pour la mme raison avec les mmes effets, retenue importante du dernier bief avant vacuation vers la mer[rf. ncessaire]. Comme sur la Seine Amfreville sous les Monts lors de l'inondation de mars et avril 2001 d'aprs les donnes de Voies navigables de France[rf. ncessaire] ;
* causes humaines indirectes lies aux modifications climatiques globales (missions de gaz effet de serre qui entranent la fonte des glaciers et qui provoquent une monte du niveau des ocans, des cours d'eau, ou encore cela pourrait entraner des cyclones plus intenses.

D'aprs le rapport 2007 du GIEC (mmento des dcideurs[1])

Daprs les simulations, il est probable que dans les annes 2080 de trs nombreux millions de personnes supplmentaires seront inondes chaque anne suite llvation du niveau de la mer. Les zones trs peuples et de faible altitude o la capacit dadaptation est relativement faible et qui sont dj confrontes d'autres dfis tels que des temptes tropicales ou la subsidence locale de la cte sont particulirement en danger. Le nombre de personnes touches sera plus grand dans les mga-deltas d'Asie et dAfrique, tandis que les petites les sont particulirement vulnrables. D [ 6.4, 16.3 ]

Ladaptation pour les rgions ctires sera plus difficile dans les pays en voie de dveloppement que dans les pays dvelopps, cause des contraintes pesant sur la capacit dadaptation D [6.4 ; 6.5 ; T6.11]

Typologies [modifier]

Les inondations rsultent dun certain nombre de conditions mtorologiques avec une origine, des caractristiques et une dure diffrentes. On en distingue trois grands types :

* lentes (inondation tendue) : comme les crues du Rhne en 2003, faisant suite une longue priode pluvieuse ;
* brutales (crue-clair) : aprs un orage violent ou un ou deux jours de fortes pluies sur sol sec, certaines inondations peuvent violemment endommager les champs, villages et villes, ainsi que de nombreuses infrastructures, comme Florence en 1966 o l'eau a envahi de nombreux quartiers de la ville, des difices prestigieux et dtruit de nombreuses uvres d'art entreposes dans les sous-sols des Offices. Elles peuvent tre torrentielles comme en France Nmes en 1988, Vaison-la-Romaine en 1992, le Gard en 2002 ou dans le Var en 2010 ; elles s'accompagnent alors souvent de coules de boue ou de glissements de terrain ;
* des inondations (ou submersions) marines peuvent tre dues un tsunami, une rupture de digue ou d'cluse, ou des conditions mtorologiques exceptionnelles (exemple : tempte venant de la mer combine une dpression importante et une grande mare comme ce fut le cas avec la tempte Xynthia en 2010).

Certaines crues clair sont brves et trs localises. Elles sont gnralement dues des pluies orageuses courtes mais intenses, qui ne parviennent pas se disperser par infiltration, ruissellement ou coulement. La cause la plus frquente de ces inondations est un orage qui se dplace lentement et peut dverser dnormes quantits deau sur une zone limite en trs peu de temps. Les orages qui se dplacent plus rapidement sont moins gnants cet gard, car ils donnent de la pluie sur une zone plus tendue. Les crues clair ennoient souvent des valles ou des gorges. Quand lair humide est pouss vers la montagne, il slve, et peut provoquer un orage accompagn de pluies torrentielles. Si le vent maintient lorage stationnaire, leau peut ruisseler sur les pentes de la montagne et descendre jusquau fond de la valle. Les gorges sont comme des entonnoirs qui acclrent le dbit de leau, dont la force emporte tout sur son passage.
Stratgies de lutte [modifier]

Elle est base sur une valuation des flux (Atlas des zones inondables) et une double approche : prventive et curative. Prventivement, les collectivits et individus peuvent chercher restaurer des zones d'expansion de crue suffisantes. Puisqu'il y a inadquation entre la quantit d'eau vacuer et les capacits hydrauliques, la gestion des inondations vise aussi :

* rtablir ou amliorer des capacits d'coulement (entretien des berges, limination des embcles, curage...) ;
* limiter l'impermabilisation des sols en milieu urbain (infiltration des eaux de toitures et de ruissellement (aprs dpollution le cas chant), cration de noues et d'espaces verts susceptibles de servir de zone tampon). En milieu rural, des pratiques culturales plus adaptes et une gestion anticipatoire du ruissellement visant stocker l'eau ds le haut du bassin versant, et en la freinant et l'infiltrant mieux via un rseau de talus, haies, noues, prairies et prs inondables et fosss permet de ne pas grossir les inondations en aval.

Dans certains cas, l'inondation met en jeu des mcanismes hydrologiques plus complexes, comme les crues de la Somme en 2001 dues pour l'essentiel une remonte de la nappe phratique. Celle-ci aurait contribu jusqu' 80 % du dbit du fleuve.

Les inondations sont les objets de modlisation en fonction de leur priode de retour (crues dcennales, centennales, etc. Mais la pluie restera un phnomne alatoire, dans un contexte climatique incertain et trop complexe pour que les calculs puissent tout prvoir. Les documents d'urbanisme, PLU ou SCOT doivent donc intgrer cette contrainte, le principe de prvention et prcaution, et rglementer le droit construire. Dans les pays dits dvelopps, en cas d'ala important, le risque de dommage aux biens et aux personnes est plus ou moins couvert par les assurances, et il doit tre en France par exemple pris en compte par un plan de prvention des risques d'inondation (PPRI).
Inondation de 1997 Alicante, Espagne

Diverses dmarches sont en cours. Ainsi, en rgion parisienne, on a valu les consquences d'une crue centennale. En dpit des travaux hydrauliques effectus en amont, sur la Seine et ses affluents, ses consquences seraient aussi catastrophiques qu'en 1910. Les prcipitations importantes du dbut de l'anne 2002, conjugues au niveau encore lev des nappes phratiques, a conduit les spcialistes lancer une alerte au dbut de l'anne 2002.

Elle a permis une prise de conscience de la fragilit de certains quipements souterrains (mtro et trains, transformateurs lectriques, etc.) ainsi que de nombreuses entreprises ou administrations. Des plans d'intervention ont t labors (obturation de certaines galeries de mtro el nino par exemple) et des archives ont t mises l'abri (les rserves de plusieurs muses se trouvent en sous-sol).
Consquences [modifier]

Les inondations, notamment dans les pays pauvres, font souvent beaucoup de victimes et de dgt matriels. Elles sont responsables de 40 % des accidents mortels dus aux catastrophes naturelles dans le monde. Mais, dans certaines rgions du globe, les inondations font partie du cycle naturel des saisons. Durant plus de deux millnaires, les crues du Nil ont fait prosprer la civilisation gyptienne et de nombreuses zones tropicales sont encore tributaires des crues annuelles et des moussons qui fertilisent et irriguent les cultures, en reconstituant des rserves deau pour la saison sche.
Moyens de lutte [modifier]
Exemple de barrire lgre destine protger provisoirement et en urgence contre l'inondation, plus ou moins efficacement selon la nature du sol et le primtre protger.
Barrire de fortune faite de sac de nylon.

Ils sont prventifs et curatifs et la fois locaux et construire l'chelle des bassins versants.

La restauration de zones humides,la rintroduction du castor, la lutte contre le ruissellement et contre l'impermabilisation urbaine, la plantation de bandes enherbes, le reboisement ou l'entretien de forts de protection, la restauration de zones d'expansion de crue en amont, ds le haut du bassin versant, etc. sont autant d'actions possibles.

Les documents et rglement d'urbanisme et d'occupation du sol permettent thoriquement d'interdire, voire localement de dtruire, pour raison d'intrt gnral, des constructions en zone inondable. Certains rglements urbains (exemple : dispositif ADOPTA, dvelopp en rgion Nord-Pas-de-Calais autour de Douai dans le nord de la France, en zone d'affaissement minier, particulirement vulnrable) imposent que les nouvelles routes et constructions soient conues de manire ce que les eaux pluviales soient stockes et infiltres sur place, autant que ce serait le cas en l'absence de construction. C'est aussi une des cibles du HQE. Certaines rgions ont financ des atlas des zones inondables , par bassin versant (par exemple dans le Nord-Pas-de-Calais), comme document de port connaissance pour aider les communes ne plus autoriser de construction en zone inondable.

Les moyens curatifs sont limits. Ce sont essentiellement les pompiers ou quipes de scurit civile qui dnoient les caves et aident la population ou les entreprises.

Des approches globales sont ncessaires. Elles sont en Europe encourages par la Directive cadre sur l'eau prcise en 2007 par une directive sur les inondations, qui impose une valuation cartographie des enjeux, risques et consquences (et donc des zones inondables). Ceci doit se faire par district hydrographique et/ou unit de gestion, avec pour diffrents scnario ltendue de linondation ; les hauteurs deau ou le niveau deau, selon le cas ; et le cas chant, la vitesse du courant ou le dbit de crue, les risques de pollution y affrant, etc. Les tats doivent se dfinir des objectifs et des plans de gestion des risques (avant le 22 dcembre 2015 dernire limite) tenant compte d'enjeux hirarchiss et des aspects alerte, prvention, protection et prparation, en encourageant des modes durables doccupation des sols, lamlioration de la rtention de leau, ainsi que linondation contrle de certaines zones en cas dpisode de crue . Ce travail doit tre en accord avec la Convention d'Aarhus traduite par la directive 2000/60/CE sur l'information et la consultation du public.

Des ples d'aide et conseil mergent[2]. Les inondations pourraient tre exacerbes avec la fonte des glaciers et avec l'lvation du niveau de la mer. Divers travaux de prospective et modlisations (voir par exemple les programmes europens PESETA et PRUDENCE ) sont en cours dans le cadre de l'adaptation aux changements climatiques, qui peuvent aider les collectivits mieux se prparer.
Grandes crues [modifier]
    
MAHDi 96


avatar

:
: 241
: 5712
: 2
: : 06/10/2010
Algeria - B.B.A

: : Projet De Franais    1 2010 - 9:09

Merci
MerciMerci
MerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerci
MerciMerci
Merci

***********************************
    



avatar

:
: 155
: 5369
: 2
: : 08/12/2010
http://mam9.yourme.net/

: : Projet De Franais    26 2011 - 15:59


***********************************










    



avatar

:
: 31
: 5042
: 2
: : 14/02/2011
1

: : Projet De Franais    1 2011 - 22:15

Merci
MerciMerci
MerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerciMerci
MerciMerciMerci
MerciMerci
Merci

    
15


avatar

:
: 769
: 6134
: 3
: : 21/10/2010

: : Projet De Franais    2 2011 - 11:40

Merciiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii

***********************************

    



avatar

:
: 1891
: 7627
: 19
: : 23/11/2010


: : Projet De Franais    2 2011 - 12:32

    



avatar

:
: 31
: 5042
: 2
: : 14/02/2011
1

: : Projet De Franais    9 2011 - 18:30

Etoile1
    
 
Projet De Franais
          
1 1
 
-
» franais LMD ..l'universit de djelfa
» La plus grande bibliothque des livres Franais
» La littrature maghrbine
» alghaz 3la hsab 3a9lak
» LITTERATURE NEGRO-AFRICAINE

:
 ::   ::   ::  -